Avec
Jon Lachlan Stewart

Traduction
Mélodie Roussel

Éclairages
Audrey Anne Bouchard

Projections
Matthew Schuurman

Environnement sonore
Dave Clarke

Consultant
Paul Ahmarani

Photo
Citrus Photography (Tim Nguyen)

Durée
1 h 30

Calendrier_BigShot

Résumé

Un garçon, seul dans le Skytrain de Vancouver, entend des coups de feu. En une fraction de seconde, l’action se rejoue sous tous les angles possibles dans son esprit pétri d’images hollywoodiennes, recréant peu à peu une scène troublante. —— Big Shot déconstruit avec précision la tension croissante menant à une fusillade qui porte toutes les marques d’un profilage social des plus classiques et les personnages qui y participent : un policier tirant sur un toxicomane qui tente de s’en sortir, un vieux Japonais ayant provoqué l’incident, une mère à laquelle on a arraché son fils et un mystérieux cinéaste inspiré par cet horrible évènement. —— Ce spectacle est écrit et interprété par Jon Lachlan Stewart, l’énigmatique M. Zero dans Le Joueur de Dostoïevski présenté en janvier 2016 au Prospero. Depuis sa création en 2012, Big Shot a été joué partout au Canada et sera présenté, dans une version bilingue, pour la première fois sur une scène québécoise.

1617_RESERVER_BILLETS

EN IMAGES

    Big Shot
Photo © Tim Nguyen

DANS LA PRESSE

— L’une des meilleures performances d’acteur de l’année (…) Étourdissant ! Mario Cloutier, La Presse

— Charismatique et expressif, dans un jeu très physique, Jon Lachlan Stewart modifie sans effort sa voix et ses postures pour se glisser dans la peau de figures très campées. Marie Labrecque, Le Devoir

— Le spectacle est rempli d’une densité nerveuse et imparable à laquelle on ne peut résister (…) On redécouvre le pouvoir absolu des mots et d’une histoire.
Marie-Claire Girard, Theatrecambresis

—  Une performance exceptionnelle (…) Sa narration se révèle captivante et terriblement efficace. 
Daphné Bathalon, Montheatre.qc.ca

 — … Performance hypnotisante (…) Nous viennent en tête des films fragmentés comme Pulp fiction, Citizen Kane, Babel. Jim Burke, Montreal Gazette