Adaptation, mise en scène, chorégraphie et direction musicale
Menka Nagrani

Interprétation et création
Gabrielle Marion-Rivard
Marilyn Perreault
Olivier Rousseau

Lumières
Anne-Sara Gendron

Scénographie
Erica Schmitz

Composition musicale
Maëva Clermont

Durée
1 h 20

Résumé

Survivants d’un feu ravageur qui les a rendus orphelins, Étienne et sa sœur Viviane s’efforcent de recommencer leur vie, pendant que là-bas, au loin, dans les pays de rêve et de plages, la saison des ouragans se déploie avec furie. Leur sœur Sophie, de retour au pays après des vacances interrompues par le passage d’Irma, est à l’emploi d’une compagnie d’assurances, mais ignore tout de la tragédie qui a secoué sa famille.

Quand elle réapparaît en plein burn-out dans la vie d’Étienne et de Viviane après des années d’absence, elle est comme de cendres, elle aussi, anéantie devant l’urne de leurs parents, leur immeuble, leur vie d’avant…Tous trois tentent d’inventer le prochain pas à faire. Pendant ce temps, l’hiver arrive, le dernier rhinocéros blanc meurt et la pizza que Viviane a commandée n’arrive pas. Est-ce la fin ou le début d’un monde ?

Alliant théâtre, danse contemporaine et percussive, gigue et complaintes traditionnelles, Cendres s’aventure sur le terrain de nos espoirs et de nos dépossessions. Les artistes Emmanuelle Jimenez et Menka Nagrani font équipe dans ce nouveau spectacle des Productions des pieds des mains.

 

→ Évènement Facebook

 

DANS LES MÉDIAS

Un objet singulier (…) souvent irrésistible. (…) Les trois interprètes s’en tirent avec les honneurs par leur triple maîtrise du jeu, du chant et de la gigue.
M. Labrecque, Le Devoir

Le spectacle (…) ne sombre jamais dans la monotonie. C’est tour à tour drôle, critique, tendre, poétique et poignant. C. St-Pierre, esse arts + opinions

Appuyée par une Marilyn Perreault d’une surprenante intensité et d’un Olivier Rousseau dont la rigueur corporelle donne droit à de riches moments sans paroles, Gabrielle Marion-Rivard s’abandonne sans la moindre retenue au profit d’un souci de vérité rarement aussi bien reflété.(…) Un vrai beau diamant brut !
—  A. Roy, Montheatre

La gigue, solidement campée par les interprètes, s’intègre si bien aux déroulements des choses qu’elle en devient partie intégrante. (…) Cendres réussit un tour de force en abordant de biais des sujets lourds, tels que le deuil, la déficience intellectuelle, l’épuisement professionnel, les catastrophes, sans jamais tomber dans l’apitoiement.
M-C Lemieux, Revue Jeu

À écouter — Entrevue avec Emmanuelle Jimenez, par Marie-Anne Poggi — Les Irrésistibles de Marie-Anne

 

EN IMAGES

  
  
Photos Mikaël Theimer

 


PROSPERO +

Rendez-vous du mercredi

Mercredi 27 février après la représentation

Un moment privilégié de rencontre et de discussion autour de la pièce, en présence de l’équipe artistique et de deux invités spéciaux : Luce Pelletier, metteuse en scène et enseignante en théâtre, et Pierre Chartrand, historien et ethnologue en danse, chorégraphe et maître de gigue.

Représentation décontractée

Samedi 2 mars à 16 h

La représentation décontractée est ouverte à tous, et particulièrement aux personnes atteintes de troubles du spectre autistique, de troubles sensoriels et de communication, ou de difficultés d’apprentissage, aux personnes souffrant d’anxiété mais aussi aux spectateurs accompagnés de nouveau-nés. L’ambiance sonore et visuelle du spectacle ainsi que l’accueil sont adaptés pour créer un environnement calme et inclusif.

Consulter le guide de repères visuels.