Avec
Solo Fugère
Marie Fannie Guay

Voix hors champs
Nathalie Claude
Stéphane Crête

Dramaturgie
Émilie Martz-Kuhn

Son
Simon Gauthier

Scénographie
Cédric Delorme-Bouchard

Costumes
Léa Pennel

Marionnettes
Émilie Racine

Lumières
Mathieu Marcil

Assistance à la mise en scène et régie
Jonathan Riverin

Résumé

Au crépuscule de l’enfance, Kurt et Olga renversent violemment le système familial. Avec, pour seul refuge, l’intimité ambigüe sur laquelle repose leur relation, les deux adolescents défient l’ordre établi, une allumette après l’autre. Soufre, consumation et coups de marteaux semblent signer leur refus d’un monde gouverné par des adultes impuissants.

Visage de feu propose une réflexion singulière sur la filiation en interrogeant, dans le même élan, les relations fondées sur l’amour, l’autorité et le pouvoir. Se déployant au sein d’un espace clos où corps, mots et images s’entrechoquent, le spectacle entend questionner notre rapport à l’éducation et sonder la complexité des relations humaines.

 

 

 

DANS LES MÉDIAS

La pièce réussit le pari du spectacle intimiste à la physicalité saisissante, dévoilant un certain savoir-faire chez la metteure en scène Laurence Castonguay Emery
— Philippe Couture, Revue JEU

Certaines des images les plus frappantes vues dans Visage de feu nous hanteront bien longtemps.
— P.-A. Buisson, Bible Urbaine

 

EN IMAGES

PROSPERO +

Journées de la culture

Samedi 30 septembre de 13 h 30 à 14 h 30

Au programme : une présentation de l’historique du théâtre et de la compagnie fondatrice, Le Groupe de la Veillée, et un rendez-vous avec les deux metteures en scène des spectacles d’ouverture de la saison 17-18. Catherine Vidal parlera de son travail sur Je disparais et Laurence Castonguay Emery sur la création de Visage de feu.

En assistant à cette activité, vous courez la chance de gagner une paire de billets pour chacun de ces deux spectacles.

S’inscrire