Rendez-vous
du mercredi

Moments de rencontre privilégiés entre le public, les artistes et un invité spécial, Les rendez-vous du mercredi vous permettent de prolonger votre expérience d’une œuvre pour en comprendre la genèse ou les enjeux.

Lors de ces rendez-vous, des intervenants de divers horizons sont invités à apporter un éclairage sur la production présentée (universitaires, collaborateurs à la création, professionnels d’un secteur lié aux thématiques du spectacle…)

Des occasions uniques d’aiguiser votre regard de spectateur. Toutes vos questions sont les bienvenues !

VOTRE SECOND RENDEZ-VOUS DU MERCREDI DE LA SAISON 2021-2022

Soyez des nôtres le mercredi 2 mars prochain, après la représentation de la pièce Quand nous nous serons suffisamment torturés, pour un rendez-vous spécial réunissant l’essayiste et professeure Anne-Marie Voisard, de même que le metteur en scène Christian Lapointe et la dramaturge du spectacle Andréane Roy.

Cette rencontre, orchestrée par Carmen Jolin, sera l’occasion d’échanger avec le public sur les mécanismes de pouvoir présents dans l’œuvre de Martin Crimp et des résonances dans les fondements actuels de notre société. De leurs perspectives uniques, nos trois invité·es promettent une discussion animée et passionnante.

Anne-Marie Voisard est l’autrice de l’essai Le droit du plus fort (Écosociété), récipiendaire du Prix littéraire de la Gouverneure générale en 2019. Cet essai est né de son expérience alors qu’elle était responsable des affaires juridiques aux Éditions Écosociété pendant l’affaire Noir Canada (2008-2013), deux procès emblématiques au Canada en matière de répression judiciaire de la parole « contraire » et de la dissidence politique.

La discussion débutera vers 21 h dans la salle principale du Théâtre Prospero.
Cette activité est gratuite.
Veuillez noter qu’il n’est pas nécessaire d’assister à la représentation du mercredi 2 mars pour prendre part à cette rencontre.

VOTRE PREMIER RENDEZ-VOUS DU MERCREDI DE LA SAISON 2021-2022

Le premier Rendez-vous du mercredi aura lieu exceptionnellement le 8 décembre prochain. Nous vous invitons à rencontrer la metteure en scène Angela Konrad, l’équipe du spectacle ainsi que l’écrivaine et traductrice d’origine russe Ludmila Proujanskaïa. Ce moment d’échange avec le public portera entre autres sur le regard que Tchekhov jette sur les femmes à travers son œuvre. On y verra de grandes résonnances avec l’adaptation qu’Angela Konrad a tiré de cette pièce de jeunesse de l’auteur.

Les personnes qui ont acheté leur.s billet.s pour le mercredi 1er décembre peuvent, si elles le souhaitent, modifier leur réservation pour le 8 décembre, afin d’assister à la rencontre avec Angela Konrad et Ludmila Proujanskaïa.

NOTRE INVITÉE LUDMILA PROUJANSKAÏA
Née à Moscou, Ludmila Proujanskaïa, PhD, vit à Montréal depuis 1993. Chroniqueuse à l’émission Plus on est de fous, plus on lit (Radio-Canada) depuis 2013, elle contribue à la promotion de la littérature québécoise en Russie. Elle a notamment traduit la prose de Michel Tremblay, Jacques Godbout, André Major, Nadine Bismuth et Pierre-Louis Gagnon, tous publiés à Moscou. Elle a également été conceptrice et traductrice de l’anthologie de poésie québécoise Poéty Kvebeka (Les Poètes du Québec), parue à Saint-Pétersbourg. Son récent essai sur la vie et l’œuvre d’Émile Nelligan, publié dans la revue moscovite Inostrannaya literatura (Littérature étrangère), a été présenté lors des Journées du Canada 2021 à Moscou.

LA METTEURE EN SCÈNE ANGELA KONRAD
D’origine allemande, Angela Konrad a immigré au Canada après avoir étudié et travaillé pendant une vingtaine d’années en Allemagne et en France où elle a été artiste associée au Théâtre des Bernardines à Marseille. Elle concentre son travail sur Shakespeare, Brecht et Heiner Müller. Elle approfondit ses recherches théoriques sur la dramaturgie en soutenant une thèse de doctorat sur l’œuvre de Heiner Müller à l’Université de Paris X. En 2011, à son arrivée à Montréal, elle fonde la compagnie de théâtre LA FABRIK. Rapidement, elle fait sa marque dans le paysage théâtral québécois. Ces 10 dernières années, elle a créé et présenté plusieurs œuvres, notamment à l’Usine C (Golgotha Picnic, Les robots font-ils l’amour, Last night I dreamt somebody loved me, Macbeth), au Théâtre de Quat’Sous (Auditions ou Me, Mylself and I, Le royaume des animaux), au Théâtre du Nouveau Monde (Fleuve) et au Prospero (Platonov Amour Haine et Angles morts).
Depuis juin 2021, Angela Konrad dirige l’École supérieure de théâtre de l’UQAM où elle enseigne la mise en scène. Elle est la lauréate 2021 de la bourse Jean-Pierre Ronfard, une distinction qui vient souligner l’audace et la rigueur de ses adaptations de grands textes classiques et contemporains.

Assistez à nos rencontres (après-spectacle), habituellement tous les 2e mercredi d’une représentation en cours sur la scène principale.

Invitées