Avec
Émilie Lajoie
Sylvie Potvin
Hubert Proulx

Assistance à la mise en scène
Gabrielle Noumeir-Gagnon

Conception décors et costumes
Daniel Séguin

Éclairages
Hubert Leduc-Villeneuve

Conseillers à la création
Sophie Cadieux, J-F Nadeau, Félix Beaulieu-Duchesneau

Résumé

Comme une évidence, Pascale savait qu’elle allait un jour devenir mère. Sentir la vie grandir dans son ventre, dans ses tripes. Et si la vie, justement, en voulait autrement ? Et si ce n’était jamais possible ? Jamais. Une pièce bouleversante sur le désir d’enfant, sur l’incapacité d’exaucer ce désir, sur la difficile route d’un couple qui s’aime mais n’arrive pas à donner la vie. Écrite et interprétée avec une grande maturité par la jeune finissante du Conservatoire d’art dramatique de Montréal Émilie Lajoie, mise en scène par la comédienne Sophie Cadieux, Notre petite mort offre un doux regard sur ce deuil tabou.

Avec audace, humour et bienveillance, l’autrice pénètre dans l’intimité de deux êtres qui espèrent, se déchirent, se raccrochent, et devront apprendre à cesser d’y croire. Chaque étape décisive de la vie de Pascale et Martin mène inéluctablement à ce cruel constat. Même si l’amour est toujours présent, même si le désir demeure. En filigrane elle pose la question de la maternité comme accomplissement ultime des femmes, des suites d’une relation lorsque cette éventualité n’est plus possible. Un sujet complexe et douloureux, un traitement profondément humain.