MARDI 30 AVRIL
19 H 30

SCÈNE PRINCIPALE

MOI, FARDEAU INHÉRENT et HAÏ, HONNI, DÉTESTÉ

Textes de
Guy Régis Jr (Haïti)

Avec les étudiantes et étudiants de 3e année de l'ÉCOLE NATIONALE DE THÉÂTRE DU CANADA
Jérémie Caron
Héloïse Desrochers
Esther Duplessis
Aurélie Fortin
Bozidar Krcevinac
Étienne Laforge
Janie Lapierre
Cédric Lavigne Larente
Loïc McIntyre
Marie-Madeleine Sarr
Pierre-Alexis St-Georges
Valérie Tellos

Direction
Frédéric Dubois

MOURIR TENDRE

Texte de
Guy Régis Jr

Avec les finissantes et finissants de l'ÉCOLE SUPÉRIEURE DE THÉÂTRE UQÀM
Simon Allard
Guillaume Bouliane-Blais
Annabelle Bureau
Elizabeth Corriveau Bouthillier
Késia Demers
Anne Giroux
Gabriel L'Archevêque
Florence Leblanc-Dubois
Matilde Lopes-Fadigas
Olivier Magnan-Bossé
Josian Neveu
Antoine Pelletier
Jérémie Poirier
Maxime Pouliot
Justine Prévost
Kathy-Alexandra Retamal
Anthony Tingaud

Conception
Julie Charrette

Création
Késia Demers
Gabriel L'Archevêque
Antoine Pelletier

Direction
Christian Lapointe

Résumé


MOI, FARDEAU INHÉRENT

et HAÏ, HONNI, DÉTESTÉ

C’est à l’extrême limite des choses que la parole explose. À un moment précis où le temps semble s’arrêter que tout doit être nommé. Dans Moi, fardeau inhérent, une femme se place sous une fenêtre. Elle attend. Elle crie. Et la pluie est la seule chose pour la raccrocher au réel. De quel déluge serons-nous témoins ? Dans Haï, honni, détesté, au seuil de la mort, le personnage décide de dénombrer ce qui l’a paralysé sur ce lit d’hôpital inhospitalier. Il remonte le temps parce que le temps l’achève. De quelle évasion serons-nous témoins ?

 

Suivi de

 

MOURIR TENDRE

Lorsqu’une éclipse survient, plongeant tout le pays dans une obscurité, Perpétue poursuit sous le sceau de l’ignominie son irréversible errance. Pourchassée par une meute d’hommes et de bêtes, elle appelle de ses vœux Alexandre. Saura-t-il la sauver, la combler de son amour et lui redonner sa dignité de femme ?

 

Soirée en présence de l’auteur Guy Régis Jr

 

 

 

 

 

 

Photos Patrick Fabre, Julie Artacho, Stéphane Bourgeois