Mandat et
direction artistique

La création est l’axe fondamental et fondateur du Prospero qui développe une trajectoire forte du texte et du jeu. Dans un dialogue étroit avec des auteurs et des artistes de territoires culturels diversifiés, elle embrasse les enjeux actuels du théâtre et ceux, fondamentaux, de notre monde ; elle questionne les conventions.

Les écritures contemporaines constituent des occasions fortes pour rafraîchir son rapport à la parole et au récit en s’ouvrant aux formes nouvelles qu’elles inspirent. Prospero est également un espace de diffusion pour les compagnies de création québécoises, canadiennes, mais aussi de l’étranger, qui peuvent y développer un point de vue particulier sur la création. Lieu ouvert à l’altérité, Prospero accueille et accompagne les productions à tous les niveaux du processus de diffusion.

Les activités du théâtre ne se déploient pas uniquement du côté de la production, elles comprennent aussi l’accueil d’artistes en résidence, les rencontres avec les publics, l’accompagnement de projets d’artistes émergents et de laboratoires exploratoires comme Territoires de paroles, événement dédié à la découverte des nouvelles dramaturgies contemporaines.

« Tout en étant profondément conscients des enjeux politiques, sociaux, du visage actuel de notre monde, nous sommes convaincus que c’est dans l’usage d’une liberté entière que l’action artistique se déploie. Les artistes ne sont pas des rêveurs insouciants qui ignorent les enjeux, ils ne vivent pas dans des tours d’ivoire laissant aux autres le soin de s’occuper des problèmes du vivre. Ils s’en occupent et leur travail artistique doit rendre compte de cette responsabilité vis-à-vis d’eux-mêmes et d’elles-mêmes d’abord, et c’est cet engagement envers leur art qui peut conduire à la présentation d’une parole originale, surprenante, qui dépasse le connu et qui plonge dans l’indicible, l’invisible dont nous sommes faits. Nous mettons au cœur des enjeux l’artiste, l’acteur, le verbe, le sens, la fonction poétique, l’exploration de formes nouvelles que les publics curieux et exigeants embrassent avec nous et nous accomplissons un rôle de défricheur, de catalyseur. » — Carmen Jolin