ÉCOLE DE LA
TRANSGRESSION

« Je célèbre l’enseignement qui favorise la transgression – un mouvement contre et au-delà des limites. C’est un mouvement qui fait de l’éducation une pratique de la liberté »

Bell Hooks



Le concept de transgression est le moteur de la pratique de Philippe Cyr, directeur artistique du théâtre Prospero. À travers ses œuvres, il ne cherche pas une unité, mais à jouer avec les limites, fouiller les recoins. Transgresser, c’est travailler sur la frontière sans jamais la traverser.



Pour élargir la conversation et savoir comment cette idée pouvait être déployée par d’autres artistes, le Prospero propose l’École de la transgression, des laboratoires intensifs imaginés conjointement avec un artiste invité et proposés pour un groupe de 10 à 15 participants. Les ateliers sont une occasion pour les artistes qui y participent de mettre en pratique leurs intuitions et idées à travers des dialogues riches et porteurs. C’est également un espace de transfert et de transmission qui donne aux créateurs et metteurs en scène un accès à des outils et des savoirs afin d’embrasser la création autrement. Qu’ils soient théoriques ou pratiques, ils permettent d’envisager le travail artistique et le monde qui l’entoure comme un tout à définir et redéfinir sans cesse.



Un appel de candidature sera lancé au cours de l’automne.
Idéation et animation - Vincent de Repentigny