HORS LES
MURS

2023-2024

  • Membrane

    22-24 février 2024

    Texte d’après le roman Membrane de Chi Ta-wei
    Adaptation Rébecca Déraspe
    Mise en scène Cédric Delorme-Bouchard
    Avec Larissa Corriveau, Evelyne de la Chenelière, Pascale Drevillon, Marie-Christine Lê-Huu, Sébastien René, Ines Talbi

    📍 Nouvelle scène Gilles Desjardins
    Dans un futur éloigné, l’humanité s’est réfugiée dans des cités sous-marines. Elle y a renoué avec les plaisirs de l’esprit et de la chair. Dans ce monde stupéfiant, Momo est une esthéticienne prisée, la seule à offrir de prodigieuses et mystérieuses membranes invisibles qui protègent la peau et magnifient l’existence.

  • La Mouette

    11 au 13 avril 2024

    Au Théâtre français du Centre national des Arts
    Texte Anton Tchekhov
    Adaptation Guillaume Corbeil
    Mise en scène Catherine Vidal
    Avec Simon Beaulé-Bulman, Nathalie Claude, Frédéric Desager, Renaud Lacelle-Bourdon, Macha Limonchik, Igor Ovadis, Olivia Palacci, Daniel Parent, Madeleine Sarr, Mattis Savard-Verhoeven

    📍 Théâtre français du Centre national des Arts
    Catherine Vidal dirige une formidable distribution dans cette œuvre monumentale d’Anton Tchekhov, adaptée par l’auteur Guillaume Corbeil. La metteuse en scène actualise l’un des enjeux les plus porteurs de la pièce, celui du choc des générations. L’affirmation des un·es rencontre la peur de la disparition des autres.

  • Cabaret
    Noir

    24 août 2023

    Idéation, mise en scène et chorégraphie Mélanie Demers, avec la précieuse collaboration des interprètes

    Avec Clauter Alexandre, Vlad Alexis, Florence Blain Mbaye, Paul Chambers, Mélanie Demers, Stacey Désilier, Fabrice Yvanoff Sénat

    📍 Théâtre de Verdure
    D’Aimé Césaire à Martin Luther King, en passant par Dany Laferrière, Tintin au Congo ou encore Lance et compte, des voix s’élèvent, se superposent. Des extraits d’œuvres marquantes résonnent dans une succession de tableaux, sur une scène qui devient tour à tour terrain de jeu, arène et agora. Le jazz de Nina Simone rencontre les berceuses haïtiennes. La logorrhée d’Othello côtoie les monologues des films de Spike Lee. Tout y passe : clichés, folklore, préjugés, textes fondateurs et scènes emblématiques. À la fois happening, célébration et plaidoyer, Cabaret Noir est conçu comme un pont vers l’autre, en réponse à des années d’assujettissement et de silence collectif.