Territoires de paroles 1e édition

Scène principale

Programmation

Le Groupe de la Veillée mise une fois encore sur la diversité de ses explorations en provoquant la rencontre entre des artisans d’ici, les figures actuelles de la vitalité et d’un renouveau théâtral et des textes entreprenants, certains « imprudents » de la dramaturgie contemporaine étrangère.

Horaire des lectures : 5, 7, 8 et 9 avril à 20 h, le mercredi 6 avril à 19 h

Lire le communiqué de presse

Mardi 5 avril

Je disparais
d’Arne Lygre, écrivain et dramaturge norvégien
Mise en lecture par Catherine Vidal

« Moi » et « Mon amie » doivent quitter leur pays. Émigrer signifie quitter une vie confortable, mais surtout être jeté loin de tous ses repères. Pour faire face, tout au long de leur fuite, Moi et Mon amie s’inventent d’étranges jeux de rôles et se projettent dans d’autres vies que les leurs. Pour mieux s’approprier leur propre réalité ? Dans la détresse, à quoi sert l’imaginaire ? L’écriture d’Arne Lygre intrigue. Les thématiques abordées — la peur, la solitude, la famille, la maladie — posent aussi la question du bonheur.

  • Pièce

    Je disparais

  • De

    Arne Lygre (écrivain et dramaturge norvégien)

  • Mise en lecture de

    Catherine Vidal

  • Avec

    Marie-France Lambert, Benoit Gouin, Alice Pascual, Anne-Marie Cadieux, Marie-Claude Langlois

Mercredi 6 avril

Temps universel +1
de Roland Schimmelpfennig, dramaturge allemand
Mise en lecture par Christian Lapointe

Une femme seule ; l’anatomie d’une séparation. Seule face à des objets qui rythment sa parole, cette femme déroule et enroule des motifs. Temps universel +1 travaille sur l’extrême précision et le flou, sur l’intime qui devient fiction. Une tentative de « mesurer » le temps qui passe, de cartographier le souvenir.

  • Pièce

    Temps universel +1

  • De

    Roland Schimmelpfennig

  • Mise en lecture de

    Christian Lapointe

  • Avec

    Monique Miller

Jeudi 7 avril

Harper Regan
de Simon Stephens, dramaturge britannique
Mise en lecture par Charles Dauphinais

Elle a quarante ans, un travail honnête, une vie de couple, et un soudain besoin d’entrer dans l’inconnu. Déflagration intérieure. Harper Regan vit sous pression, sous un assemblage composite d’une succession d’oppressions. Pression familiale : son adolescente de fille fait sa crise, son bonhomme de mari a perdu son boulot. Tous ont dû déménager. Pression professionnelle : elle assure seule l’intendance de la maison, et son patron lui refuse un jour de congé pour voir son père mourant. Voyage initiatique d’une quarantenaire déphasée, Harper Regan fait émerger de l’extraordinaire dans les impasses du réel.

  • Pièce

    Harper Regan

  • De

    Simon Stephens

  • Mise en lecture de

    Charles Dauphinais

  • Avec

    Geneviève Alarie, Sophie Clément, Steve Laplante, Alice Moreault, Iannicko N’Doua, Richard Thériault

Vendredi 8 avril

Winterreise
d’Elfriede Jelinek, femme de lettres autrichienne, lauréate du prix Nobel de littérature en 2004.
Mise en lecture par Angela Konrad

Ce virulent monologue, plus intime et politique que jamais, revisite principalement le cycle de vingt-quatre lieder de Schubert intitulé Die Winterreise, d’après des poèmes de Wilhelm Müller. Chaque lied composant ce cycle poético-musical est caractérisé par une figure, un emblème. Jelinek récupère ces figures à son profit et en propose une relecture contemporaine nourrie par une réflexion hyper critique sur le monde moderne, ses déviances, ses perversions, ses constellations.

Traduction de Sophie Herr, paru aux éditions du Seuil.

  • Pièce

    Winterreise

  • De

    Elfriede Jelinek

  • Mise en lecture de

    Angela Konrad

  • Avec

    Lise Roy, Marie-Laurence Moreau, Alain Fournier

Samedi 9 avril

Les enivrés
d’Ivan Viripaev, auteur, scénariste, metteur en scène, réalisateur, acteur russe
Mise en lecture par Florent Siaud

Quatorze personnages sont, séparément ou ensemble, parvenus à un état d’ébriété tel que chacun découvre, au fond de lui-même, des vérités essentielles insoupçonnées qui s’opposent, divergent autant qu’elles se rejoignent. >Cette lecture est réalisée avec le soutien de la compagnie Les Songes turbulents.

  • Pièce

    Les enivrés

  • De

    Ivan Viripaev

  • Mise en lecture de

    Florent Siaud

  • Avec

    David Boutin, Maxime Denommée, Paul Ahmarani, Évelyne de la Chenelière, Ariel Ifergan, Marie-Eve Pelletier, Évelyne Rompré, Marie-Pier Labrecque, Dominique Quesnel, Étienne Pilon

Photos
Crédits photos : Catherine Vidal © Marie-Claude Hamel ; Christian Lapointe © Maude Chauvin ; Charles Dauphinais © Marc Dussault ; Angela Konrad © Nathalie Saint-Pierre ; Florent Siaud © Stéphanie Rebeccu
  • Partenaire de notre activité

    CEcoSol