FTA - Festival TransAmériques

Scène principale

Programmation

10e édition

Siri
Maxime Carbonneau
Montréal
1, 2 et 3 juin à 19 h
CRÉATION 2016
Durée : 1 h

Au cours d’un étrange interrogatoire, la comédienne Laurence Dauphinais ausculte Siri, l’assistante vocale personnelle intégrée dans tous les iPhone. Dans un jeu de questions-réponses quasi mathématique, elle déploie d’ingénieuses stratégies pour inciter sa partenaire virtuelle à se dévoiler. Les réalités se fracassent. Siri l’omnisciente n’aurait-elle besoin que du théâtre pour s’incarner ? Intrigués par les prouesses de cette muse imprévisible, mais implacablement logique, Maxime Carbonneau entraîne Siri, l’agente secrète la plus vendue au monde, pour en faire une actrice de poche redoutablement intelligente.

During the course of a hijacked chat, the actress Laurence Dauphinais investigates Siri, the personal vocal assistant incorporated into every iPhone. In an almost mathematical game of questions and answers, she deploys ingenious strategies to unmask her virtual partner. Realities are shattered. Does Siri the omniscient need only theatre to become incarnate? Intrigued by the prowess of this unpredictable but implacably logical muse, Maxime Carbonneau and his team have concocted theatre where chance rules. Ever on the alert, they take along as a member of their team Siri, the world’s best-selling secret agent, a pocket-size actress of formidable intelligence.



So You Can Feel
Pieter Ampe
Gand
5, 6, 7 et 8 juin à 20 h
Durée : 1 h 05

Ode au pouvoir infini du corps et du regard, So You Can Feel ébranle et émeut. De la parade virile au strip-tease en passant par des jeux de séduction et la danse lascive, Pieter Ampe met à l’épreuve, drague et aguiche le public. Avec comme arme ce corps d’abord timidement exposé, puis émancipé jusqu’à une sensualité obscène, le barbu au cœur tendre s’expose sans pudeur. D’un regard soutenu et intimidant à des poses viriles ou sexy empruntées aux magazines, Ampe joue avec les stéréotypes sexuels, mais plonge surtout au cœur d’une fragile humanité.

An ode to the infinite power of the body and the gaze, So You Can Feel unsettles and tugs at the heart as it puts naked desire on parade. From the strutting rooster to striptease by way of seduction and lewd dancing, Pieter Ampe tests, flirts with and courts the audience. Armed only with his body, at first timidly exposed and then blatantly emancipated in an obscene sensuality, the dancer is nude and at ease. From a steady, intimidating gaze to virile or sexy poses borrowed from magazines, Ampe plays with sexual stereotypes, plunging straight to the heart of fragile humanity in a rich pageant of emotions.