Scène principale

Becoming Chelsea

De
Sébastien Harrisson

Mise en scène
Eric Jean

Avec
Mustapha Aramis, Stéphane Brulotte, Marie-Pier Labrecque, Sébastien René

25 février au 14 mars 2020

Résumé

Aux petites heures de la nuit, une femme se tient dangereusement en équilibre à la fenêtre d’un hôtel du Vieux-Montréal. En bas, les pavés mouillés par la pluie défilent sous les pas d’un joggeur insomniaque tandis qu’un motard tout en noir rôde dans les rues désertes. Quand ces trois trajectoires convergent vers une cabine d’ascenseur, un huis clos étonnant s’engage et, dans le reflet de cette cage tout en miroirs, les masques finissent par tomber.

Dans ce récit aux allures de thriller existentiel, les identités se brouillent et une enquête prend forme. Que signifie mettre en scène sa propre disparition pour une femme mondialement célèbre ? Devenir autre ou devenir soi ? S’extraire du vacarme médiatique ou simplement créer une autre légende ?

Inspirée de la figure ultra médiatisée de l’activiste américaine trans Chelsea Manning, née Bradley Edward Manning, et de la retentissante fuite de données vers Wikileaks qui a mené à son emprisonnement, Becoming Chelsea explore la question de la protection des données tant personnelles que militaires, de même que celle des contre-pouvoirs à l’œuvre dans nos sociétés.

Le spectacle marque la première collaboration du nouveau tandem de direction de la compagnie de théâtre Les 2 Mondes : Sébastien Harrisson, auteur d’un théâtre poétique, traduit en plusieurs langues et régulièrement joué au pays comme à l’étranger, Eric Jean metteur en scène d’images puissantes et oniriques, qui a signé jusqu’à présent une quarantaine de spectacles. Un duo impeccable pour un fascinant jeu de miroirs.

Durée : 1 h 20

COVID-19 Tenant compte du fait que le Prospero n’entre pas dans la catégorie visée par la récente annonce du gouvernement du Québec, les dernières représentations sont maintenues. Cependant, toute demande de remboursement sera honorée (au plus tard 1 h avant la représentation concernée).

Prospero +
Rendez-vous du mercredi
Après la représentation du mercredi 4 mars 2020

Un moment privilégié de rencontre et de discussion autour de la pièce, en présence de l’équipe artistique et animé par Alexandra Szacka.

Invitée — Martine Roy, directrice régionale, développement des affaires LGBTQ2+ Québec et Est du Canada pour la Banque TD. Anciennement employée d’IBM où elle a notamment occupé les postes de coordonnatrice en résolution de situations critiques et de directrice de compte. Grande militante pour les droits des personnes LGBT, elle fut présidente de la Fondation Émergence jusqu’en 2015. Leader de l’inclusion en milieu de travail, elle a reçu de nombreux prix et distinctions, dont la Médaille de l’Assemblée Nationale du Québec en 2017.
  • Production

    Les 2 Mondes

  • De

    Sébastien Harrisson

  • Mise en scène

    Eric Jean

  • Avec

    Mustapha Aramis, Stéphane Brulotte, Marie-Pier Labrecque, Sébastien René

  • Assistance à la mise en scène et dramaturgie

    Josianne Dulong-Savignac

  • Décor

    Pierre-Étienne Locas

  • Lumières

    Cédric Delorme-Bouchard

  • Assistance à la conception des lumières

    Claire Seyller

  • Costumes

    Marie-Audrey Jacques

  • Musique et environnement sonore

    Laurier Rajotte

  • Vidéo

    Julien Blais

  • Maquillage et coiffure

    Angelo Barsetti

  • Régie et assistance à la conception sonore

    Samuel Thériault

Photos
En vidéo
Dans les médias
  • Sébastien René est à couper le souffle (…) Une très grande performance. Avec leur jeu efficace, Stéphane Brulotte, Marie-Pier Labrecque et Mustapha Aramis gravitent autour de Sébastien René comme des planètes autour d’un soleil. (…) Le résultat est saisissant, presque hypnotisant par moments.

  • Une des productions les plus réussies de la saison sur le plan visuel.

  • La vraie réussite du spectacle est la mise en scène d’Éric Jean, qui exploite intelligemment le magnifique décor de Pierre-Étienne Locas.

  • Interprétation magistrale de Sébastien René (…) Une mise en scène qui tient en haleine.

  • On soulignera la mise en scène amoureusement cinématographique d’Éric Jean. (…) Becoming Chelsea est une pièce universelle.

  • La magie opère en grande partie grâce à la qualité des interprètes.(…) Un moment de théâtre aussi satisfaisant esthétiquement qu’intellectuellement, et une expérience immersive dans laquelle le spectateur se plonge sans hésiter.

  • Entrevue avec Sébastien René

  • Entrevue avec Sébastien René

  • Entrevue avec Sébastien René

  • Entrevue avec Sébastien René

  • Entrevue avec Sébastien Harrisson et Eric Jean

  • Entrevue avec Sébastien Harrisson et Eric Jean

  • Entrevue avec Pierre-Étienne Locas (scénographe)