Scène principale

Oxygène

De
Ivan Viripaev

Mise en scène
Christian Lapointe

Avec
Ève Pressault, Éric Robidoux

19 novembre au 14 décembre 2013

Résumé

Avec Oxygène, le dramaturge russe Ivan Viripaev perce, en un flux de mots, un XXIe siècle asphyxié. Cette vertigineuse partition musicale, prend la forme de dix tableaux, dix thèmes bibliques. Dix compositions, tels dix contre-commandements vindicatifs et drôles.

Un garçon et une fille s’engagent dans une joute verbale : conteurs, rappeurs, danseurs, possédés d’un feu ; ils interpellent l’histoire du monde et son actualité. Les contradictions pullulent, le paradoxe est roi.

Auteur, comédien, réalisateur, scénariste, Ivan Viripaev est né en 1974 en Russie. Dramaturge de la nouvelle scène russe parmi les plus provocateurs de sa génération, il signe ici une critique sociale chantée et engagée.

Pour présenter cette œuvre hors normes, La Veillée a invité Christian Lapointe, metteur en scène novateur et artiste multidisciplinaire. Oxygène présente une matière dramaturgique d’exception avec la structure inhabituelle de son puissant texte aux accents revendicatifs, la mise en scène et le jeu qui tendent vers la performance, la parole artistique viscérale ; tout pour court-circuiter les rapports théâtraux conventionnels.

Veuillez noter que des lumières stroboscopiques sont utilisées durant le spectacle.
  • Production

    La Veillée

  • De

    Ivan Viripaev

  • Mise en scène

    Christian Lapointe

  • Avec

    Ève Pressault, Éric Robidoux

  • Éclairages

    Martin Sirois

  • Scénographie et costumes

    Geneviève Lizotte

  • Assistance à la mise en scène

    Alexandra Sutto

  • Musique

    Christian Lapointe

  • Stagiaire en dramaturgie, doctorant à l’UQÀM

    Nicolas Berzi

  • Illustration

    Corinne Bève

  • Crédit photo

    Josée Boulais

Photos
En vidéo
Dans les médias
  • Oxygène se déploie dans une infinité de sens et de textures vocales. Assurément un must de la saison.

  • […] sous l’un de ces chapiteaux qui servent d’ordinaire aux réceptions de mariage, la représentation multiplie les clins d’oeil au vertigineux désarroi identitaire de l’occident […] des interprètes au sommet de leur art (et de leur forme). […] la représentation fascine.

  • Oxygène est une production d’une rare cohérence où chaque élément sert intelligemment la proposition.

  • […] portrait touffu, échevelé… fait la démonstration à la puissance 10 qu’il n’y a rien d’immuable. Que ce qui bouille au fond de chacun, parfois sous un bonheur de façade, c’est un magma de questions, de désirs contradictoires et d’incertitudes quant au chemin à prendre dans la vie. […] […] Il y a quelque chose de brutal dans ce face à face… dans ce duel porté par les performances remarquables d’Ève Pressault et d’Éric Robidoux.

  • […] une partition musicale slamant sur les mots pour épingler pêle-mêle amnésie et conscience morale, amour impuissant et coups de pelle, Jérusalem et perles fondamentales, rhum moscovite et Djihad gratte-ciel, […] Oxygène vaut à coup sûr le détour ; on est heureux d’y avoir assisté, et même, quelque part entre Eux sur scène et Nous attablés, d’y avoir un peu participé…

  • [… ] les comédiens sont remarquablement habiles […] Il en résulte un spectacle un peu fou et décoiffant, un élan de révolte terriblement jouissif…

  • Au final, avec cette mise en scène symboliste, la pièce s’empare de nous et la comprenons sans le savoir. Un texte-choc emballé dans une simplicité désarmante.

  • Christian Lapointe a su créer un lien étroit avec le public. On sort incertain du sens de ce texte mais ivre de stimulations visuelles et auditives.