Scène principale

Le dire de di

De
Michel Ouellette

Mise en scène
Joël Beddows

Avec
Marie-Ève Fontaine

23 octobre au 3 novembre 2018

Résumé

Di, jeune fille de 16 ans, habite toujours la trop grande maison familiale perdue entre les champs, les forêts et la grand-route. Elle y vit avec sa mère Makati, son papa Paclay et le beau Mario Morneau, le deuxième mari de sa mère. Ce fragile mais merveilleux équilibre est rompu par l’arrivée de Peggy Bellatus et ses dévastatrices machines minières, qui déchirent la terre, les désirs et déterrent les secrets.

Avec cette « pièce pour une femme seule », Michel Ouellette poursuit son exploration d’un théâtre poétique et ludique, où les personnages construits comme des poèmes, s’expriment dans une langue bigarrée, joueuse, pleine de rebonds.

« D’une écriture précise et ciselée émerge une partition corporelle. Les mots d’Ouellette servent d’élan et habitent le corps de Marie-Ève Fontaine. C’est un travail exigeant mais ô combien exaltant. » — Joël Beddows, metteur en scène

Durée : 1 h 20

Après Ottawa et Toronto 10 représentations seulement à Montréal

Prospero +
Rendez-vous du mercredi
Mercredi 31 octobre 2018 après la représentation

Un moment privilégié de rencontre et de discussion autour de la pièce, en présence de l’équipe artistique et d’experts invités.

Invité : Sylvain Lavoie est doctorant interdisciplinaire en théâtre et en anthropologie à l’Université Concordia où il est également chargé de cours. Il enseigne par ailleurs la théorie et l’histoire du théâtre à l’Université d’Ottawa ainsi qu’à l’École nationale de théâtre. Il est actuellement représentant francophone au conseil d’administration de l’Association canadienne de la recherche théâtrale, et agit à titre de directeur de la collection « scène_s » des éditions Les Herbes rouges.

Rencontre animée par Claire Gagnon.
  • Production

    Théâtre français de Toronto et Théâtre la Catapulte

  • De

    Michel Ouellette

  • Mise en scène

    Joël Beddows

  • Avec

    Marie-Ève Fontaine

  • Assistance à la mise en scène

    Jean-Nicolas Masson

  • Scénographie

    Michael Spence

  • Éclairages

    Guillaume Houët

  • Environnement sonore

    Thomas Sinou

  • Conception gestuelle

    Marie-Josée Chartier

  • Régie

    Natalie Gisèle

Photos
En vidéo
Dans les médias
  • Un objet scénique finement ciselé (…) En plus de la délicatesse avec laquelle elle porte d’abord la partition, la comédienne franco-manitobaine commande une performance physique maîtrisée (…) La scénographie de Michael Spence est aussi belle qu’éloquente.

  • La mise en scène fait naître un monde à part. (…) Beddows offre un écrin unique au talent de Marie-Ève Fontaine, qui nous subjugue par sa prestation totalement incarnée.

  • Un univers poétique à la fois dur et magnifique (…) La synergie qui ressort de l’équipe de concepteurs contribue grandement à la beauté du spectacle et à la force du dire de la jeune femme.

  • Un objet rare, un joyau théâtral (…) L’agencement de la mise en scène, du son, des éclairages et d’une remarquable comédienne donne un résultat harmonieux et prenant.

  • La dramaturgie franco-ontarienne à son meilleur. […] Marie-Ève Fontaine […] est magnifique, tout simplement !

  • C’est un tour de force que réalise Marie-Ève Fontaine.

  • Voyage dans l’imaginaire et dans la psyché humaine par l’entremise d’une exploration des liens familiaux, l’oeuvre de Ouellette est sans conteste l’une des plus fortes et des plus originales de l’Ontario français.

  • Entrevue avec Joël Beddows et Marie-Eve Fontaine

  • Entrevue avec Joël Beddows