Salle intime

Limbo

16 JAN → 3 FÉV 2024
SUPPLÉMENTAIRES 27 JAN + 3 FÉV

Texte et mise en scène
Amélie Dallaire

Avec
Raphaëlle Lalande, Olivier Morin, Ève Pressault

Acheter des billets
janvier 2024
mardi 1620 h (Complet)
mercredi 1719 h (Complet)
jeudi 1820 h (Complet)
vendredi 1919 h (Complet)
samedi 2016 h (Complet)
mardi 2320 h (Complet)
mercredi 24 *19 h (Complet)
jeudi 2520 h (Complet)
vendredi 2619 h (Complet)
samedi 2716 h (Complet)
samedi 2720 h (Complet)
mardi 3020 h (Complet)
mercredi 3119 h (Complet)
février 2024
jeudi 120 h (Complet)
vendredi 219 h (Complet)
samedi 316 h (Complet)
samedi 320 h
* Rencontre avec l’équipe après la pièce

Liste d’intérêt : nous vous invitons à vous inscrire sur la liste d’intérêt en remplissant ce court formulaire. Si des billets se libèrent, nous pourrons vous contacter pour vous les proposer.

Résumé

« J’ai tellement d’idées, des fois, c’est plus simple de juste les suivre sans réfléchir. »

Une curieuse conférence est sur le point de commencer, mais les trois conférencier·ères digressent allègrement. Il et elles sont troublé·es par une chaise laissée vacante par une quatrième personne dont l’absence est inexplicable. De plus en plus pulsionnel, chaque membre de ce trio interdépendant aux rapports ambigus est tour à tour hostile, affectueux, intransigeant ou bienveillant à l’excès envers les autres. Le malaise s’installe, les non-dits se multiplient.

Flirtant avec l’absurde, Limbo présente des personnages coincés dans une société à la structure rassurante alors qu’un monde en effervescence se dissimule sous la laque du quotidien. Cette comédie existentielle tente de donner accès au chaos créateur, d’inventer un espace ludique pensé comme des limbes entre l’insensé et la réalité.

Amélie Dallaire est une créatrice inimitable qui ne cesse de nous surprendre. Le public a pu découvrir son univers décalé avec ses pièces Queue cerise, présentée au CTD’A en 2016, et La fissure à La Licorne en 2019. Pour créer Limbo, l’artiste s’est inspirée de son processus de pensée, du sentiment de confusion et de désordre qu’elle ressent parfois. Cette troisième longue pièce, d’abord présentée Aux Écuries en 2021, est l’occasion de retrouver deux complices épatant·es, les interprètes Raphaëlle Lalande et Olivier Morin. La comédienne Ève Pressault complète cette magnifique distribution.

Le texte de la pièce est publié chez Hamac.

  • Une création

    d’Amélie Dallaire

  • Texte et mise en scène

    Amélie Dallaire

  • Avec

    Raphaëlle Lalande, Olivier Morin, Ève Pressault

  • Scénographie, accessoires et costumes

    Wendy Kim Pires

  • Lumière et direction technique

    Joëlle LeBlanc

  • Assistance à la mise en scène

    Marie Reid

  • Production déléguée

    LA SERRE – arts vivants

  • Codirection de production

    Alexie Pommier

  • Avec le soutien de

    Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des arts de Montréal, Conseil des arts du Canada

  • Résidences de création

    Théâtre de la Ville, Théâtre du Trillium, Théâtre Aux Écuries, Théâtre du Marais, LA SERRE – arts vivants

Photos du spectacle

Dans les médias

  • Amélie Dallaire sait de mieux en mieux exploiter la vision originale et personnelle qu’elle défend depuis 2016. Elle aime travailler en écriture de plateau, et la connivence établie avec ses trois excellent·es interprètes saute aux yeux, ajoutant au potentiel comique de l’ensemble.

  • Si on ne peut faire fi de son aspect philosophique, l’oeuvre d’Amélie Dalaire est avant tout légère, originale et hilarante. Dans la salle du Théâtre aux Écuries, les rires fusaient de partout (sous les masques, bien sûr). Le jeu de Karine Gonthier-Hyndman, de Raphaëlle Lalande et d’Olivier Morin ainsi que la mise en scène minutieusement chorégraphiée d’Amélie Dallaire rendent cette oeuvre vraiment bidonnante

  • Si la metteuse en scène assure qu’il ne s’agit pas d’une comédie humoristique, dans la salle, les rires résonnent dès le début de la pièce. À l’absurde se mêle le malaise. Et sur ce point, les trois comédiens excellent.

  • Selon la dramaturge, ce n’est pas une comédie humoristique. Mais on y rit, ferme, sûrement parce que cette absurdité dont on est témoin nous rejoint. Il y a des moments franchement délirants. L’ensemble pourrait sembler décousu mais tout se tient avec une cohérence incroyable. La pièce venait à peine de commencer qu’elle se terminait, comme si 15 minutes s’étaient écoulées. On en aurait pris encore. C’est à voir absolument!

  • Tout en adoptant la forme très figée de la conférence, Limbo glisse subtilement vers le questionnement existentiel grâce à une écriture qui capture bien l’éclatement d’idées et de pensées du processus créatif. Fort bien servie par une distribution en phase avec le fil narratif désordonné et l’humour absurde, la production donne assurément matière à réflexion, mais elle fait avant tout beaucoup rire.

  • Pour ma part, j’estime qu’Amélie Dallaire a réussi à jongler admirablement bien avec l’humour et les malaises. Rien n’a été laissé au hasard pour obtenir les réactions désirées. […] Ce texte savoureux et déjanté reste un baume délectable en cette fin d’hiver. Je la recommande surtout pour ses trois acteurs surdoués qui maîtrisent l’art du delivering, comme diraient les humoristes, et qui ont su prouver qu’ils assureraient ce texte complexe jusque dans ses moindres non-dits et dans leurs mimiques.

Photos des artistes

Amélie Dallaire

Comédienne de formation, Amélie Dallaire a terminé le Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2006. Au grand écran, elle fait partie la distribution des films Trois saisons (Jim Donovan, 2008), Laurentie (Mathieu Denis et Simon Lavoie, 2011) et La femme de mon frère (Monia Chokri, 2019). Au théâtre, elle joue notamment dans Sur l’apparition des os dans le corps de Gabriel Plante, Une fille en or de Sébastien David, Trip de Mathieu Quesnel et Tout ce qui n’est pas sec de Simon Lacroix. L’écriture et la création façonnent également son parcours. En tant qu’auteure, metteure en scène et comédienne, elle participe à plusieurs reprises aux soirées Théâtre tout court de la compagnie Absolu Théâtre. Ce fut pour elle une manière de faire ses premières expérimentations. Sa première longue pièce, Queue Cerise, est créée à la Salle Jean-Claude-Germain du CTD’A en janvier 2016 dans une mise en scène d’Olivier Morin. En mai 2019 à la Petite Licorne, elle crée la pièce La Fissure, dont elle assure la mise en scène. Limbo, présentée en février 2022 au Théâtre Aux Écuries, est cette fois-ci présentée dans une atmosphère tout à fait intime. Elle travaille actuellement sur une nouvelle création intitulé Le Langage Clair.

Raphaëlle Lalande

Diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2011, Raphaëlle Lalande est cofondatrice de la compagnie théâtrale Le Projet Bocal au sein de laquelle, en plus de jouer, elle participe à l’écriture et à la mise en scène de leurs délirants spectacles (Le Projet Bocal, Oh Lord, Le spectacle, Showtime). Au théâtre, on l’a vue entre autres dans Fairfly à La Licorne et dans L’Art de vivre à ESPACE GO. À la télévision, Raphaëlle est de la distribution d’Inspirez expirez, nouvelle série qui sera en ondes à l’hiver 2024. Auparavant, vous avez pu la voir dans Léo, Les Newbies, L’Oeil du cyclone, Toute la vérité, Les Pêcheurs, Nouvelle Adresse, L’imposteur et Unité 9. Raphaëlle prête également sa voix à de nombreux annonceurs depuis quelques années, en plus de se pencher sur la traduction de pièces de théâtre. Avec sa complice Sonia Cordeau, elle forme le groupe musical Joli-Bois.

Olivier Morin

Olivier Morin est comédien, auteur, animateur et metteur en scène. Il a fait beaucoup de théâtre comme acteur (une cinquantaine de pièces depuis 2002), une vingtaine de mises en scène (Les Secrets de la Vérité, Le Clone est triste, Voyage symphonique, The King Stinks, La grosse noirceur, Les effluves du pouvoir, etc.) et de nombreuses rigolades connexes (PaparaGilles, Infoman, l’Heure est grave). Il est co-directeur, avec Guillaume Tremblay et Navet Confit, du Théâtre du Futur, une compagnie de théâtre divinatoire qui partage la codirection artistique du Théâtre Aux Écuries. Au cours des dernières années, il a animé à la télévision les émissions Parconaute et Champions du Monde, deux séries documentaires présentées sur les ondes de TV5. On a pu le voir dans Web thérapie, Série noire, Discussion avec mes parents, La folle histoire de la médecine. Au cinéma, il a joué dans Tom à la ferme et Les amours imaginaires de Xavier Dolan et Guide de la famille parfaite, de Ricardo Trogi. À la radio, il est comédien régulier aux cabarets de Plus on est de fous, plus on lit depuis 11 ans. Il est aussi artiste peintre (www.oliviermorin.com) depuis une vingtaine d’années.

Ève Pressault

Finissante de l’École nationale de théâtre du Canada en 2004, Ève Pressault compte de multiples expériences de scène, tant au théâtre qu’en danse. Depuis ses débuts, Ève travaille dans les deux disciplines. Elle est des créations du chorégraphe Dave St-Pierre: No Man’s Land Show (2003), La Pornographie des âmes (2006), et Un peu de tendresse, bordel de merde (2006), qu’elle a interprétées en tournée à travers l’Europe jusqu’en 2010. Elle collabore également avec la chorégraphe Leslie Baker dans Knot of Nots présenté à Tangente. Sur la scène montréalaise théâtrale, Ève a entre autres travaillé avec Claude Poissant pour le spectacle Cinq visages pour Camille Brunelle créé à ESPACE GO et ensuite présenté à Avignon à l’été 2014, Christian Lapointe dans Limbes (La Chapelle, CNA, La Méduse (Qc) 2010) et dans Oxygène au Théâtre Prospero (Lauréat du Prix de la critique saison 2013- 2014), également avec Alice Ronfard dans Chroniques (Théâtre La Chapelle, 2009), qui lui mérite plusieurs éloges du public et des journalistes, Marc Béland dans Hamlet (TNM, 2011), Brigitte Haentjens dans Opéra de Quat’sous (Usine C, 2012). Nous avons aussi pu la voir dans Nombreux seront nos ennemis (La Chapelle, 2014), La femme la plus dangereuse du Québec (Théâtre Denise-Pelletier, 2017), Sous la nuit solitaire (Quat’Sous, 2017) et La brèche (ESPACE GO, 2021). Elle travaille sous la direction de Philippe Cyr dans Atteintes à sa vie, un texte de Martin Crimp présenté à l’Usine C. Elle fait partie de la distribution du Virus et la Proie présenté au FTA, ainsi que de Wollstonecraft présenté au Quat’sous en 2023. À l’écran, elle a entre autres joué dans 30 vies, Unité 9, Malenfant (Série+) et Faits divers.

  • Affiche

    Photo par Jodi Heartz et Alex Blouin | Design par Principal