Salle intime

Cygnes noirs

20 FÉV → 9 MAR 2024
SUPPLÉMENTAIRES 12→14 MAR

Texte
Christina Kettering

Mise en scène
Daniel D’Amours

Avec
Charles Cardin-Bourbeau, Kariane Héroux-Danis, Mélanie Pilon

Acheter des billets
février 2024
mardi 2020 h (Complet)
mercredi 2119 h (Complet)
jeudi 2220 h (Complet)
vendredi 2319 h (Complet)
samedi 2416 h (Complet)
mardi 2720 h (Complet)
mercredi 28 *19 h (Complet)
jeudi 2913 h (Complet)
jeudi 2920 h (Complet)
mars 2024
vendredi 119 h (Complet)
samedi 216 h (Complet)
mardi 520 h
mercredi 619 h (Complet)
jeudi 720 h (Complet)
vendredi 819 h
samedi 916 h (Complet)
mardi 1220 h
mercredi 1319 h
jeudi 1420 h
* Rencontre avec l’équipe après la pièce

Supplémentaires ajoutées les 12, 13 et 14 mars 2024!

Liste d’attente : puisque plusieurs représentations affichent déjà complet, nous vous invitons à vous inscrire sur la liste d’attente en remplissant ce court formulaire. Si des billets se libèrent, nous pourrons vous contacter pour vous les proposer.

Résumé

« Rosie pis Maman s’isolent de plus en plus. Elles m’excluent. Elles préparent quelque chose. Elles complotent. »

Deux sœurs aux personnalités opposées font face à un dilemme déchirant : doivent-elles placer leur mère en maison de retraite? Malgré les avertissements de l’aînée, la cadette décide d’installer leur mère chez elle pour en prendre soin. Mais elle est vite submergée par la situation et sa vie familiale s’en trouve érodée. C’est alors que Rosie, un robot humanoïde spécialement programmé pour s’occuper de leur mère, entre en scène. La cadette peut enfin souffler, l’état de la mère s’améliore. Cependant, Rosie exerce de plus en plus de contrôle au sein du foyer. Son apparente perfection trouble la jeune sœur, confrontée à son humanité imparfaite. Le soulagement initial s’avère de courte durée.

La pièce Cygnes noirs creuse les relations entre humains et machines, explore les possibilités de la robotique et les limites de l’intelligence artificielle. Une question émane de l’œuvre : est-ce qu’un androïde, aussi « intelligent » soit-il, peut remplacer un être humain et agir de façon morale et éthique? Une interrogation légitime alors que l’actuelle pénurie de main-d’œuvre affecte déjà toutes les sphères de la société.

La pièce écrite en 2019 par l’Allemande Christina Kettering aborde avec finesse et humour le thème du traitement réservé aux aîné·es. Adaptée à la réalité québécoise par le Théâtre à l’eau froide, dans une mise en scène de Daniel D’Amours, elle éclaire d’une manière surprenante la notion de responsabilité des enfants envers leurs parents, et ce, à travers le point de vue des sœurs incarnées par Mélanie Pilon et Kariane Héroux-Danis.

Veuillez noter que tous les billets des représentations en supplémentaire sont à tarif unique.

Le spectacle contient des effets stroboscopiques.

  • Une création du

    Théâtre à l’eau froide

  • Texte

    Christina Kettering

  • Traduction

    Laurie Léveillé

  • Mise en scène

    Daniel D’Amours

  • Avec

    Charles Cardin-Bourbeau, Kariane Héroux-Danis, Mélanie Pilon

  • Scénographie

    Patrice Charbonneau-Brunelle

  • Assistance à la scénographie

    Camille Walsh

  • Lumière

    Claire Seyller

  • Costumes

    Olivia Pia Audet

  • Conception sonore

    Antoine Bédard

  • Conception vidéo

    Laura-Rose R. Grenier

  • Réalisation vidéo

    Guillaume Langlois

  • Chorégraphie

    Charles Cardin-Bourbeau

  • Assistance à la mise en scène

    Julie Leclerc

  • Régie

    Marilou Huberdeau, Hélène Rioux

  • Direction technique

    Étienne Marquis

  • Direction de production

    Hélène Rioux

Photos du spectacle

Première bande-annonce

Daniel D’Amours et Kariane Héroux-Danis parlent de la pièce

Photos des artistes

Christina Kettering

Christina Kettering est née en 1980 à Werne (Allemagne). Elle a suivi un cursus en écriture dramatique et a étudié les nouveaux médias à l’Institut de littérature allemande de Leipzig de 2000 à 2005. Elle a, par la suite, organisé des lectures et des événements culturels à Cologne, puis travaillé comme dramaturge pour différentes compagnies indépendantes. Depuis 2008, elle vit à Berlin où elle travaille principalement comme autrice de théâtre. Ses textes ont été récompensés par de nombreux prix et distinctions et sont représentés par la maison d’édition Drei Masken Verlag à Munich.

Elle a notamment écrit : Der Gast (2004) ; Josefines Besuch (2006) ; Lost in the Supermarket (2010) ; Antarktis (2014) (Antarctique, traduction française : Katharina Stalder) ; Keine Lieder (2016) ; Weiß ist keine Farbe (2017). Sa pièce Schwarze Schwäne (Cygnes noirs) a remporté le premier prix du Festival « Science & Theater » en 2019 et a été créée au Theater Heilbronn durant la saison 2020/2021. Cette pièce a également été primée par le comité allemand du réseau européen Eurodram en 2020. Elle a été traduite en anglais, en français, en russe et en croate.

Daniel D’Amours

Daniel D’Amours termine sa formation en interprétation théâtrale à l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe en 2016. La même année, il cofonde sa compagnie, le Théâtre à l’eau froide. Comme comédien, on a pu le voir au théâtre dans Buffles (M.E.S. Luce Pelletier), R’garde-Moi Ben Aller (M.E.S. Olivier Arteau), Les Coleman-Millaire-Fortin-Campbell (M.E.S. Louis- Karl Tremblay), At the end, everybody’s fucking (M.E.S. Olivier Arteau), Le Principe d’Archimède (M.E.S. Christian Fortin) et Brefs entretiens avec des femmes exceptionnelles (M.E.S Gabrielle Lessard). Au petit écran, on a pu l’apercevoir dans Alertes, Un lien familial, Hubert et Fanny, L’âge adulte et Les Simone. Daniel fait également partie de la distribution de plusieurs films : Brain Freeze de Julien Knafo, Sécurité Animale de Guillaume Falardeau, août.septembre de Ludovic Dufresne et Sisyphe de Jérémie Allaire Ménard. Danseur à ses heures, on a pu l’apercevoir dans Ma(g)ma du collectif Castel Blast. À l’été 2022, il signe sa première mise en scène, La Friperie de Sainte-Myrtille-du-Bois-des-Prairies avec le Théâtre Harpagon, suivi de La Possession avec la Sodect. S’intéressant aux multiples pratiques du domaine culturel, Daniel travaille aussi comme assistant à la mise en scène, notamment sur Local B-1717 avec Geneviève Blais et L’Éveil du Printemps en compagnie d’Olivier Arteau.

Charles Cardin-Bourbeau

Charles Cardin-Bourbeau est né et a grandi à Whitehorse, Yukon et a complété sa formation professionnelle en danse contemporaine à The School of Dance à Ottawa en 2013. À la sortie de l’école, il joint la Compagnie ODD où il travaille avec les chorégraphes Yvonne Coutts, Tedd Robinson, Noam Gagnon et Andrew Turner. Il côtoie aussi les chorégraphes torontois Darryl Tracy et Riley Sims. De 2014 à 2016, membre d’O Vertigo Danse sous la direction de Ginette Laurin, Charles interprète les œuvres Soif, KHAOS et les petites formes au Canada et en Europe. Par après, il danse pour la Compagnie Marie Chouinard de 2016 à 2018 et participe aux tournées en Amériques du Nord, en Europe et en Asie de huit pièces cultes du répertoire de la compagnie, dont Le Sacre du printemps, Henri Michaux : Mouvements et bODY_rEMIX/lES_vARIATIONS_gOLDBERG. Depuis, il a collaboré avec différentes compagnies telles que Entitey/Jason Martin, Van Grimde/Corps secrets, Dorsale Danse et Louise Bédard Danse. Il travaille présentement auprès de Sylvain Émard Danse. En tant que chorégraphe, Charles a créé et a présenté A Garden (for my beloved) (2014), Little Studies for Homo sapiens (2016), la série A Forest (for all the lost souls) (2016–2020) et Un enclos (pour l’impératrice) (2023).

Kariane Héroux-Danis

Depuis sa sortie de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe en 2016, Kariane participe à plusieurs projets de théâtre jeunesse et grand public ainsi qu’à quelques productions télévisuelles. En plus de sa carrière de comédienne, Kariane est également codirectrice générale et artistique de la compagnie Le Théâtre à l’eau froide, autrice, animatrice et plus encore. Kariane a foulé les planches dans Buffles, Les Coleman-Millaire-Fortin-Campbell et Brefs entretiens avec des femmes exceptionnelles. Elle sait aussi charmer tout autant le jeune public en travaillant avec les théâtres Samsara, Harpagon, De Quartier et Parminou. Elle adapte Le Principe d’Archimède, pièce catalane présentée dans la grande salle du Théâtre Prospero en novembre 2019. Sa première pièce jeune public originale, La Friperie de Sainte-Myrtille-du-Bois-des-Prairies, est présentée à l’été 2022 et fait l’objet d’une tournée en 2023. Elle écrit également un balado complémentaire de l’œuvre et qui a pour nom Bienvenue à Sainte-Myrtille-du-Bois-des-Prairies. À l’écran, on a pu la voir dans les séries Les mecs, Temps de chien, ainsi que la web série Juste nous deux. Elle était aussi à l’animation de la Cérémonie de l’As d’or à Cannes en 2023. Elle fait partie de l’équipe de Es-tu game?, populaire chaine YouTube de jeu de société et de jeux de rôles sur table.

Mélanie Pilon

Comédienne et réalisatrice, on a vu Mélanie Pilon dans plusieurs rôles marquants à la télévision au fil des ans, notamment dans Plan B, Chaos, Alertes, Comme des têtes pas de poules, Cirkus, Discussions avec mes parents, Jenny, Unité 9, Les Ex, Lance et compte, Toute la vérité et Mémoires vives. Au cinéma, elle est de la distribution des films La Petite Reine, d’Alexis Durand-Brault, et Inès, de Renée Beaulieu. Au théâtre, elle joue dans Merci Chéri, Et je sais que cela doit être le paradis, Les peintres du charbon et elle se démarque dans le rôle de Roxane dans Cyrano de Bergerac, dans une mise en scène signée par Michèle Deslauriers. Désirant ajouter d’autres cordes à son arc, elle termine en 2020 sa formation comme réalisatrice à l’INIS. Ses quatre derniers courts-métrages sont sélectionnés dans plusieurs festivals et remportent plusieurs prix à travers le monde. En 2015, elle ouvre ses propres ateliers de jeu caméra pour acteurs professionnels, les Ateliers Mélanie Pilon.

  • Affiche

    Photo par Jodi Heartz et Alex Blouin | Design par Principal