Salle intime

Vague chair

9 → 27 AVR 2024

Texte
Grace Passô

Traduction et mise en scène
Wanderson Santos

Avec
Maryline Chery et Peggy Nkunga Ndona ou Annaïla Telsaint (en alternance)

Acheter des billets
avril 2024
mardi 920 h
mercredi 1019 h (Complet)
jeudi 1120 h
vendredi 1219 h
samedi 1316 h
mardi 1620 h
mercredi 17 *19 h
jeudi 1820 h
vendredi 1919 h
samedi 2016 h
mardi 2320 h
mercredi 2419 h
jeudi 2520 h
vendredi 2619 h
samedi 2716 h
* Rencontre avec l’équipe après la pièce

Résumé

« Les Voix existent,
Voraces,
à l’intérieur des choses. »


Une voix errante visite les différentes matières et êtres : les animaux, les stalactites, les statues… jusqu’à infiltrer le corps d’une femme. Une femme à la peau noire. La voix désire éprouver ce que ce corps ressent, ce qu’il représente aux yeux des gens qui l’observent. Elle entreprend un étrange dialogue avec lui, tout au long de son voyage sur les vagues de la chair. Cette rencontre insolite remettra en cause les limites et libertés de chacun·e.

La pièce écrite par l’autrice, metteuse en scène et actrice brésilienne Grace Passô, artiste incontournable de sa génération maintes fois récompensée, lève le voile sur l’inadmissible. La sexualité, la couleur de peau et le genre sont utilisés comme vecteur d’oppression, au Brésil comme ailleurs. Théâtre-récit percutant et audacieux, Vague chair soulève des questions essentielles : qui sont celles et ceux qui crient en silence? Où vont leurs voix? Qui écoutera?

La démarche artistique du metteur en scène Wanderson Santos est guidée ici par la recherche de dialogue entre corps et voix, entre présence et absence. Pour permettre à la parole de l’autrice d’enfin résonner au Québec, il assure la traduction de l’œuvre du portugais brésilien au français québécois. L’actrice montréalaise d’origine haïtienne Maryline Chery portera la charge verbale poétique, armée des puissants mots de Passô. Un corps sans voix habitera la scène, incarné en alternance par Peggy Nkunga Ndona et Annaïla Telsaint.

  • Durée

    1 h

  • Une création du

    Collectif Hic et Nunc

  • Texte

    Grace Passô

  • Traduction et mise en scène

    Wanderson Santos

  • Avec

    Maryline Chery et Peggy Nkunga Ndona ou Annaïla Telsaint (en alternance)

  • Scénographie

    Fruzsina Lányi, Wanderson Santos

  • Costumes

    Fruzsina Lányi

  • Conseil à la lumière

    Lauriane Cuello

  • Conseil à la conception sonore

    Pierre Tripard

  • Assistance à la mise en scène et conseil dramaturgique

    Chloé Chartrand

  • Régie

    Chloé Chartrand, Wanderson Santos

  • Direction technique

    Pierre Tripard

  • Direction de production

    Julie Guénnéguès

Photos des artistes

Grace Passô

Grace Passô est une metteure en scène, dramaturge et actrice brésilienne. En plus d’être chroniqueuse au sein du journal O tempo, elle joue au sein des compagnies Armatrux et la Cie Clara de la région de Minas Gerais dont elle est originaire. En 2004, elle rejoint le Groupe Espanca! Elle y questionne le langage théâtral à travers ses quatre pièces écrites pour ce collectif : Marcha para Zenturo, Congresso International do Medo, Por Elise et Amores Surdos. Parmi toutes les récompenses que Grace Passô a reçues, nommons le Prix Shell SP et le Trophée APCA (meilleur texte, 2005), le Prix SESC/SATED (meilleur spectacle et meilleur texte, 2005 et 2006) et le Prix Usiminas Sinparc (meilleur texte et meilleure actrice, 2006). Vaga Carne, écrit et mis en scène par Passô elle-même en 2016, a également fait l’objet d’un moyen-métrage réalisé par Ricardo Alves Jr. en 2019.

Wanderson Santos

Artiste professionnel d’origine brésilienne, Wanderson Santos est établi au Québec depuis 2005. D’abord formé en théâtre (interprétation) dans la ville de Belo Horizonte au Brésil, il a par la suite étudié les arts du cirque à l’École nationale de cirque de Rio de Janeiro (1998-2001). Le théâtre et les arts du cirque se conjuguent dans ses personnages clownesques et ses performances comme jongleur et personnages de théâtre jeunesse. La sensibilité et la rigueur de son jeu d’acteur ont été le fondement de toutes ses créations en Amérique du Sud, notamment au Brésil, en Argentine et au Paraguay, puis au Panama, en Europe et au Québec. Son désir de s’intégrer complètement à son pays d’accueil l’a mené au Baccalauréat de l’École supérieure de théâtre de l’UQAM, concentration scénographie (2015-2018) et à la formation en mise en scène à l’École nationale de théâtre (2020-2022). Il était artiste en résidence au Prospero la saison dernière

Maryline Chery

Comédienne d’origine haïtienne, dramaturge et improvisatrice, Maryline Chery a étudié les arts de la scène à l’Université Concordia. Depuis sa sortie des bancs d’école, elle a monté son premier solo AFRODISIAQUE présenté au Centre Segal des arts de la scène (2021), puis au festival Zoofest (OFF Juste Pour rire) au Monument National où elle gagne le prix du spectacle de l’année (2022) et finalement dans le cadre du Conseil des arts de Montréal en tournée où elle joue le spectacle à guichet fermé (saison 2022-2023). Femme du monde, en 2018 on l’invite au 17e Sommet de la Francophonie à Erevan en Arménie où elle performe et donne des ateliers en écriture et interprétation. Chery a aussi fait partie de la cohorte de mentorat artistique du Black Theatre Workshop 2018-2019, de la distribution Les Waitress sont tristes pièce produite par la compagnie Joe Jack et John et diffusée au théâtre Espace Libre (saison 2022-23) et touche également à la mise en scène en co-dirigeant la deuxième édition du Projet Racines au Théâtre Espace Libre (2021). On a pu la voir dans des séries notables telles Doute Raisonnable (2023) et District 31 (2020). En 2022 elle est l’heureuse récipiendaire du prix Gloria Mitchell Aleong décerné par le théâtre Black Theatre Workshop pour son excellence artistique, son esprit communautaire et ses initiatives dans le domaine des arts.

Peggy Nkunga Ndona

Peggy Nkunga Ndona est originaire de la République démocratique du Congo, où elle était actrice et journaliste indépendante avant de devoir quitter son pays. Diplômée en communication sociale de l’université Kinshasa, elle a travaillé avec l’ONG Search for Common Ground dans diverses séries télévisées de fiction, dont L’Équipe. Elle a oeuvré au sein de la compagnie de théâtre Les Béjarts et a co-fondé la compagnie Mwikka Théâtre (Kinshasa). Depuis 2018, Peggy vit à Montréal avec sa famille et travaille comme éducatrice en garderie. Dans L’audience, son premier film documentaire, elle livre à la caméra sa propre histoire en tant que demandeure d’asile au Canada. Vague chair est son retour sur les scènes.

Annaïla Telsaint

Née en Haïti, à Bassin-Bleu, Port-de-Paix, Annaïla arrive au Canada à l’âge de 11 ans. Sa langue première est le créole. Elle apprend le français non sans peine et se découvre une passion pour l’écriture. Elle poursuivra ses études en Arts et lettres et écrira une nouvelle qui s’intitule Pour le pays. Ève et Fatima est son premier scénario. Autant dans l’écriture scénaristique que sur scène, Annaïla a la conviction d’avoir trouvé sa place.

  • Affiche

    Photo par Jodi Heartz et Alex Blouin | Design par Principal