Salle intime

À toi,
je peux tout dire

Texte
Hugo Turgeon

Mise en scène
Gill Champagne

Avec Frédérike Bédard, Isabelle Drainville, Maxime Isabelle, Linda Laplante

Acheter des billets
avril 2022
mardi 5Complet
mercredi 6Complet
jeudi 7Complet
vendredi 8Complet
samedi 9Complet
mardi 12Complet
mercredi 13Complet
jeudi 14Complet
vendredi 15Complet
samedi 16Complet
mardi 19Complet
mercredi 20Complet
jeudi 21Complet
vendredi 2219 h 15
samedi 23Complet
Résumé

C’est l’histoire de trois femmes, victimes de leur époque, qui se battent pour leur survie. Entre elles, des liens sans frontières, durs, mais toujours vrais. Un fils aimant qui les écoute. Une intrigue qui se dévoile en pelures d’oignons. Et de l’amour. Plein. C’est aussi une déclaration d’amour de l’auteur à sa mère et aux femmes qui ont façonné sa vie. Dans une écriture rythmée qui alterne monologues, dialogues et morceaux pour chœur, l’auteur économise les mots pour dire davantage.

Le Théâtre du Réel vient de naître. Il veut raconter le vrai et ses distorsions. Avec la distance qui le bonifie de la fiction.

Durée : 1 h 10
  • Production

    Théâtre du Réel

  • Texte et direction artistique

    Hugo Turgeon

  • Mise en scène et conseil à la dramaturgie

    Gill Champagne

  • Avec

    Frédérike Bédard, Isabelle Drainville, Maxime Isabelle, Linda Laplante

  • Décor

    Jean Hazel

  • Costumes

    Jennifer Tremblay

  • Musique

    Jocelyn Pelichet

  • Éclairages

    Natasha Descôteaux

Le Théâtre du Réel
Compagnie de théâtre de Montréal, le Théâtre du Réel a pour mandat la présentation de créations théâtrales exclusivement inspirées de faits vécus. L’auteur en est également le narrateur. Il tient un rôle principal dans l’histoire qu’il raconte. La démocratisation, l’inclusion, l’ouverture de soi, le rapprochement avec l’autre, les relations intergénérationnelles et l’éthique de travail constituent ses valeurs. Ses spectacles sont les véhicules d’enjeux de société. Un esprit de solidarité et de convivialité entre les artistes fait aussi partie de son ADN. Le Théâtre du Réel s’entoure d’artistes dont la pratique ne se concentre pas uniquement à Montréal, mais partout à travers le Québec, le Canada, voire dans le monde. À toi, je peux tout dire est la première production de la compagnie.
Gill Champagne
Issu des arts visuels, Gill Champagne est comédien, metteur en scène, directeur artistique et professeur depuis plus de 40 ans. De 1987 à 2003, il assume la direction artistique du Théâtre Blanc à Québec, dont il est le cofondateur. De juin 2003 à juillet 2012, il occupe le poste de directeur artistique du Théâtre du Trident. Il y monte, entre autres, des textes de Michel Marc Bouchard, Michel Tremblay, Victor Hugo, Daniel Danis, Jean-François Caron, Howard Barker, Albert Camus, Lars Noren et Moises Kauffman. Il est également metteur en scène indépendant pour d’autres compagnies comme le TNM, le Théâtre Bouches Décousues, le Quat’Sous (Montréal), le Théâtre de la Bordée, Le Gros Mécano (Québec), Le Poche (Genève), Le Trillium (Ottawa), entre autres. En 2004, au Gala des Masques, il remporte le Prix de la mise en scène pour Le roi se meurt de Ionesco, présenté par le Théâtre de la Bordée. En novembre 2011, il reçoit le Prix de la Ville de Québec pour le rayonnement international avec la production Les trois sœurs du Trident, présentée à Moscou et à São Paulo. À cela s’ajoutent des prix de mises en scène et de jeu au gala des Prix d’excellence de la Ville de Québec. Parallèlement, il a enseigné le théâtre (jeu, mise en scène, scénographie, production) à l’Université Laval, au Collège Notre-Dame de Bellevue, à l’Université du Québec à Chicoutimi, au Collège de Lévis, à la Maison Jaune, à l’École nationale de théâtre du Canada, à l’Université d’Ottawa et à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).
Dans les médias
  • Le texte est touchant et rythmé. Il capture la complicité entre les personnages avec des répliques à la fois cinglantes et pleines d’amour tout en traduisant la réalité sale des drames familiaux. De plus, il met au premier plan les trois femmes de l’histoire. […] Une pièce à voir pour son authenticité et sa candeur.

  • Avec À toi, je peux tout dire, on se délecte des échanges hilarants tout autant que des moments touchants, tant grâce à l’excellent texte que grâce à la distribution nickel. Quel bonheur de voir ces artistes sur scène, à quelques pieds de nous, nous montrer toute la mesure de leur talent ! […] La Salle intime du Prospero répond encore une fois à son mandat de nous apporter des œuvres «intimes» et percutantes, touchantes et universelles. À toi, je peux tout dire d’Hugo Turgeon est une belle découverte, un beau cadeau!

  • J’ai été charmée. Je me suis reconnue dans mon expérience avec ma mère. Mon ami s’est reconnu aussi. Malgré des thèmes lourds, le tout était tellement rapide, punché avec un humour bien ficelé. J’ai adoré la pièce. J’ai même versé une petite larme à la fin.

  • Ma mère était une femme plus grande que nature, qui avait une répartie cinglante assez incroyable. Elle avait un grand sens de l’humour et, partout où elle allait, des gens la regardaient. Elle avait un charisme inné.

  • Mise en scène par Gill Champagne, la pièce d’Hugo Turgeon s’articule autour de trois femmes qu’il a bien connues. « C’est d’abord l’histoire de ma mère, révèle-t-il, un personnage flamboyant, caractériel et charismatique, doté d’une répartie cinglante. Elle est entourée de sa sœur et de sa mère, des femmes qui appartiennent à un passé souvent lourd, conflictuel, une époque qui la hante constamment. Puis, il y a moi, son fils, celui à qui elle peut “tout dire” sans utiliser de filtre, celui qui l’écoute, la comprend, mais qui n’hésite pas non plus à la décontenancer. » Alors que Maxime Isabelle interprète le fils, le trio de femmes est défendu par Frédérike Bédard, Isabelle Drainville et Linda Laplante.

Photo du spectacle
Bande-annonce du spectacle
Photos