Salle principale

SI VOUS VOULEZ DE LA LUMIÈRE

Texte
Marine Bachelot Nguyen, Alexandra Bourse, Céline Delbecq, Rébecca Déraspe, Ian De Toffoli, Sèdjro Giovanni Houansou, Hala Moughanie, Émilie Monnet, Hala Moughanie, Pauline Peyrade, Guillaume Poix, Jean-Luc Raharimanana, Guy Régis Jr, Florent Siaud

Mise en scène et conception artistique
Florent Siaud

Avec
Jasmine Bouziani, Sophie Cadieux, Francis Ducharme, Dominique Quesnel, Yacine Sif El Islam, Madani Tall

Acheter des billets
mars 2023
mercredi 119 h
jeudi 219 h
vendredi 319 h
samedi 414 h
dimanche 514 h
mardi 719 h
mercredi 8 *19 h
jeudi 919 h
vendredi 1019 h
samedi 1114 h
* Rencontre avec l’équipe après la pièce
En savoir plus
Résumé

« La vie et la mort sont une seule et même chose. La mer monte on dirait. La vie grimpe le long de mes artères. »

Faust, oncologue réputé dans un hôpital parisien d’aujourd’hui, tombe amoureux de l’une de ses patientes, la botaniste Marguerite Weiner. Obnubilé par l’idée de la sauver à tout prix de la mort, il ne parvient pas à venir à bout de sa maladie incurable. Accompagné par l’inquiétant Méphisto, Faust noie ses remords dans une odyssée qui le fait échouer en Californie, parmi les mirages technologiques de la Silicon Valley, puis dans une île tourmentée.

Une douzaine de dramaturges francophones, du Québec à Madagascar, en passant par la France, la Belgique, le Luxembourg, le Liban, le Bénin et Haïti, tissent ensemble Si vous voulez de la lumière, une réécriture contemporaine du Faust de Goethe. Chaque auteur·rice s’inspire très librement d’un épisode de la pièce originelle pour y donner son style et sa vision. En procédant par « pollinisation », leurs textes se répondent et s’influencent dans une fiction plurielle et une intrigue épique.

Dirigé et préparé depuis 2017 par le dramaturge et metteur en scène Florent Siaud, ce spectacle d’envergure braque la lumière sur les grandes interrogations et les fractures de notre monde actuel. Ici, la science se débat avec la mort. Le rêve post-humaniste tente de prolonger la vie des êtres dont le deuil est impossible. La bonne conscience essaie maladroitement de sauver une planète menacée par la multiplication des feux et la montée des eaux. En 2023 comme en 1808, une question demeure : où s’en va l’être humain dans un univers en perpétuelle métamorphose?

  • Une création des

    Songes turbulents

  • Texte

    Marine Bachelot Nguyen, Alexandra Bourse, Céline Delbecq, Rébecca Déraspe, Ian De Toffoli, Sèdjro Giovanni Houansou, Émilie Monnet, Hala Moughanie, Pauline Peyrade, Guillaume Poix, Jean-Luc Raharimanana, Guy Régis Jr, Florent Siaud

  • Mise en scène et conception artistique

    Florent Siaud

  • Avec

    Jasmine Bouziani, Sophie Cadieux, Francis Ducharme, Dominique Quesnel, Yacine Sif El Islam, Madani Tall

  • Dramaturgie

    Pauline Bouchet, Alexandra Bourse, Florent Siaud

  • Lumières

    Nicolas Descoteaux

  • Scénographie

    Romain Fabre

  • Costumes

    Sarah Balleux

  • Conception vidéo

    Eric Maniengui

  • Conception sonore

    Julien Eclancher

  • Musiciennes et collaboratrices artistiques

    Cyrielle Ndjiki Nya, Kaoli Ono

  • Assistance à la mise en scène

    Marie-Christine Martel

Ce spectacle est développé avec le soutien du Fonds national de création du Centre national des Arts, en collaboration avec le Centre Culturel Canadien à Paris, le Centre des Auteurs Dramatiques, la Direction Régionale des Affaires Culturelles des Hauts-de-France, la Commission Internationale du Théâtre Francophone, le Conseil départemental de l’Oise, le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, la Direction Générale de la Création Artistique du Ministère français de la Culture, l’Espace Jean Legendre de Compiègne - Théâtres de Compiègne, l’Institut Français, la Mairie de Paris, l’Orchestre de Chambre de Paris, la Région Hauts-de-France, les Respirations 2020 du FTA, le Théâtre des Célestins, les Théâtres de la Ville de Luxembourg, le Théâtre Paris-Villette et le Théâtre Prospero.
Florent Siaud
Depuis 2011, le metteur en scène français Florent Siaud déploie son travail entre l’Europe et le Canada. Passionné par les écritures théâtrales des XXe et XXIe siècles, il met en scène à Montréal des textes éclatés et corrosifs comme le Quartett de Müller (La Chapelle Scènes Contemporaines), 4.48 Psychose de Kane (La Chapelle Scènes Contemporaines et Théâtre Paris-Villette), Don Juan revient de la guerre de von Horváth (Théâtre Prospero), Toccate et fugue de Lepage (Centre du Théâtre d’Aujourd’hui), Les Enivrés de Viripaev (Théâtre Prospero), ou Nina, c’est autre chose de Vinaver (La Chapelle Scènes Contemporaines, Comédie de Picardie, Théâtres de la Ville de Luxembourg). Son attirance pour les écritures aiguisées le conduit à aborder des classiques comme La Dispute de Marivaux (Studio Alfred-Laliberté), Les Trois sœurs de Tchekhov (Monument national), Britannicus de Racine (Théâtre du Nouveau Monde) et Hamlet de Shakespeare (Théâtre Rouge).
À l’opéra, il met en scène Le Combat de Tancrède et Clorinde de Monteverdi, Pelléas et Mélisande de Debussy (Opéra National de Bordeaux, repris en tournée à Kanazawa et Tokyo au Japon, avec Philippe Béziat), La Tragédie de Carmen, adaptation chambriste de l’œuvre de Bizet par Carrière et Brook (Théâtre Impérial de Compiègne en mai 2019), et l’opéra Les Bains macabres de Guillaume Connesson (Théâtre de l’Athénée à Paris et Théâtre Impérial de Compiègne). Parmi ses projets lyriques, citons de nouvelles productions d’Eugène Onéguine de Tchaïkovski au Théâtre du Capitole de Toulouse et La Beauté du monde de Michel Marc Bouchard et Julien Bilodeau à l’Opéra de Montréal.
Artiste en résidence aux Théâtres de Compiègne, ancien élève de la section théâtre de l’École normale supérieure de Lyon et agrégé de Lettres modernes, Florent Siaud est titulaire d’un doctorat en études théâtrales en France et au Québec. Il a été dramaturge ou assistant à la mise en scène en France, en Autriche, en Allemagne ou au Canada. L’Académie du Festival d’Aix-en-Provence l’a sélectionné en 2014 pour suivre un workshop dirigé par le dramaturge britannique Martin Crimp. La quasi-intégralité des spectacles de théâtre qu’il a montés avec sa compagnie « Les songes turbulents » ont été finalistes ou lauréats aux prix de la critique du Québec, catégories « meilleur spectacle », « meilleure mise en scène », « meilleure interprétation masculine » ou « meilleure interprétation féminine. »
Photos
  • Photo de la marquise

    Melissa Gamache / Design de Principal