Salle principale

DÉCLARATIONS

Texte
Jordan Tannahill

Traduction
Fanny Britt

Mise en scène
Mélanie Demers

Avec
Vlad Alexis, Marc Boivin, Macha Limonchik, Jacques Poulin-Denis, Ève Pressault

Acheter des billets
novembre 2022
mardi 120 h
mercredi 219 h
jeudi 320 h
vendredi 419 h
samedi 516 h
mardi 820 h
mercredi 9 *19 h
jeudi 1020 h
vendredi 1119 h
samedi 1216 h
mardi 1520 h
mercredi 1619 h
jeudi 1720 h
vendredi 1820 h
samedi 1916 h
* Rencontre avec l’équipe après la pièce
En savoir plus
Résumé

Voici son dernier souffle
Voici mon cœur le matin
Voici son rire
Voici son absence
Voici ce qui nous guette


Dans l’avion, peu après avoir appris que sa mère est atteinte d’un cancer incurable, l’artiste canadien de renommée mondiale Jordan Tannahill écrit dans l’urgence des centaines d’affirmations. Les réminiscences s’entremêlent, se côtoient, oscillent entre beauté et traumatisme. L’auteur note les objets, les événements, les sensations, les souvenirs visuels, olfactifs ou auditifs qui lui traversent l’esprit : la balançoire dans la cour, l’odeur du gazon fraîchement coupé, le Big Bang, sa mère qui coupe des oignons dans la cuisine un dimanche après-midi. Ces courtes phrases tentent de capturer l’essence d’une vie, d’encapsuler une existence en voie de s’éteindre.

Sur scène, une envoûtante machine théâtrale s’active alors que cinq interprètes performent un geste sur chacune de ces courtes déclarations. Hors de question de répéter les mêmes mouvements d’une représentation à l’autre. La partition gestuelle générée chaque soir de manière spontanée reste vivante et vibrante. Un réel défi pour les performeur·euses qui doivent constamment renouveler l’impulsion et redécouvrir chaque phrase.

Ce ballet complexe et fascinant est orchestré par l’incroyable chorégraphe Mélanie Demers, qui partage et célèbre la vision de l’auteur sur le caractère unique de la représentation scénique, cette puissante expérience qui ne peut avoir lieu qu’une seule fois. Une première expérience de mise en scène pour cette artiste acclamée.

L’adaptation québécoise du texte est signée par l’autrice Fanny Britt. Sa traduction conserve le côté incisif et mordant de ces courtes déclarations punchées, de tous ces fragments qui composent une vie, en forme de déclaration d’amour à une mère disparue.

  • Une création du

    Prospero

  • En coproduction avec

    MAYDAY

  • Texte

    Jordan Tannahill

  • Traduction

    Fanny Britt

  • Mise en scène

    Mélanie Demers

  • Avec

    Vlad Alexis, Marc Boivin, Macha Limonchik, Jacques Poulin-Denis, Ève Pressault

  • Lumières

    Claire Seyller

  • Scénographie

    Odile Gamache

  • Assistance à la scénographie

    Jeane Landry-Proulx

  • Costumes

    Elen Ewing

  • Assistance aux costumes

    Fany Mc Crae

  • Musique

    Frannie Holder

  • Maquillages et coiffures

    Justine Denoncourt-Bélanger

  • Assistance à la mise en scène et répétitrice

    Anne-Marie Jourdenais

Jordan Tannahill
Jordan Tannahill est un écrivain et un réalisateur canadien. Il a été décrit comme étant “largement reconnu comme l’un des jeunes dramaturges, cinéastes et artistes multidisciplinaires les plus accomplis du Canada” (Toronto Star), et “l’enfant terrible du théâtre canadien” (Libération). Ses pièces ont été traduites en dix langues et récompensées par de nombreux prix, dont deux prix du Gouverneur général. Parmi ses livres, citons le recueil d’essais Theatre of the Unimpressed, Liminal, lauréat du Prix des Jeunes Libraires 2021 en France, et The Listeners, finaliste du Prix Giller 2021. En 2019, CBC Arts a désigné Tannahill comme l’un des soixante-neuf Canadiens LGBTQ, vivants ou décédés, qui ont façonné l’histoire du pays.
Mélanie Demers
Artiste multidisciplinaire, Mélanie Demers fonde à Montréal la compagnie MAYDAY, en 2007. Explorant le lien puissant entre le poétique et le politique, elle approfondit son engagement avec des œuvres aux formes hybrides. Parallèlement à sa pratique chorégraphique, Mélanie Demers enseigne le mouvement dans les grandes écoles de théâtre, agit à titre de conseillère sur plusieurs productions théâtrales et s’engage dans une pratique littéraire. Sa fascination pour les mots et les gestes se cristallise avec WOULD (2015), qui remporte le prix du CALQ de la meilleure œuvre chorégraphique. Alliant théâtralité, littérature, musique et arts visuels, un cycle nouveau commence en 2021 avec la mise au monde des œuvres La Goddam Voie Lactée, Confession Publique et Cabaret Noir. En 2021, Mélanie Demers reçoit le GRAND PRIX de la danse de Montréal, celui-ci souligne la marque unique qu’elle laisse sur son époque.
À ce jour, elle a chorégraphié plus de trente œuvres et a été présentée dans les festivals et théâtres d’Europe, d’Amérique, d’Afrique et d’Asie.
Photos
Dans les médias
  • Jordan Tannahill est un “petit surdoué” célébré dans le monde, mais ignoré au Québec, né à Ottawa, révélé à Toronto, et vivant maintenant à Londres. […] On retrouve dans ses obsessions l’omniprésence de la mère, le sexe comme métaphore de la vie, la quête infinie de l’art et, sujet intime et ultime s’il existe, la mort.

  • Photo de la marquise

    Melissa Gamache / Design de Principal